“contrôle d’écorce extérieur le plus fort comment empêcher un chien d’aboyer à une nouvelle personne”

Certains chiens aboient uniquement pour attirer l’attention de leur maître. Dans ce cas, ignorez-le, c’est-à-dire ne lui dites rien, ne le caressez pas, tournez-lui le dos. Bref, faites comme s’il n’existait pas. Si rien n’y fait, sortez. Cette mise à l’écart doit être longue, au moins une demi-heure. Le chien, déconcerté, peut alors redoubler ses aboiements. C’est une réaction normale, soyez constant dans votre ignorance.

Si vous suivez minutieusement nos conseils de dressage, les vocalisent peuvent cesser au bout de quelques jours. C’est un trouble du comportement très fréquent mais néanmoins bénin et facile à réguler.

Quand je suis là je rappelle mes chiens (le mien + une chienne en famille d’accueil depuis 1 semaine) lorsqu’ils partent vers le portail en aboyant (voiture qui passe, se gare, quelqu’un qui passe). Il reviennent à mon pied et je les félicite ou joue avec, mais quand je ne suis pas là … c’est ça qui pose problème alors qu’ils ont de quoi se dépenser (jardin), ils sont 2 et quand je suis là je pars en balade, je joue, je les fais travailler …

J’ai la garde d’un cocker mâle de 8 ans et demi pour 3 semaines ; cela fait maintenant 3 jours que je l’ai .Durant ses sortie en laisse , il a tendance à aboyer dès qu’il aperçoit un autre chien ou un chat (voire un écureuil) et je dois alors tenir fermement sa laisse tellement il tire dessus ,comme pour foncer vers l’animal qu’il a aperçu et cela dure quelques longues secondes malgré mes “stop, Doudou” .Bien sur, je change immédiatement de direction mais il continue encore qqes secondes à aboyer tout en se retournant.Que faudrait -il faire pour qu’il réagisse moins ainsi. Merci de votre aide.

Voici le résumé d’une expérience que j’ai menée sur mon chien pour contrôler des aboiements intempestifs. Il s’agit ici d’aboiements à caractère social, ils sont essentiellement centrés sur le maître pour contrôler et gérer ses déplacements. Il s’agit un cocker adopté à l’âge de 8 ans dans un refuge où il a passé 4 mois, son passé est inconnu.

Les aboiements de chiens, que faire quand un chien aboie ? … Installation d’une séparation coupe vent destinée à empêcher le chien de s’approcher du voisin … A se demander comment la loi peut autoriser de tels ustensiles de torture.

J’ai 16 ans, j’habite a la campagne, dans un pavillon avec un jardin assez grand. Nos voisins ont tous des chiens. D’un côté, il n’y a qu’un seul chien, un mâle dominant qui a tendance a se « pouiller » avec mon mâle dominant, et de l’autre côté, deux chiens, dont un avec qui ma chienne aime bien joué a travers le grillage mais qui ne cesse d’aboyer ensemble. Mon mâle prend son ballon et le secoue dans tout les sens avec sa gueule pour se défouler au lieu d’aboyer, mais ma chienne de 2 ans ne s’arrête jamais de gueuler. Elle fait sans cesse des aller retour contre le grillage en aboyant. Je l’avoue, j’ai tendance a l’appeler en criant bien fort son nom (quand tout les chiens se mettent a aboyer, on ne s’entend plus!) et parfois en sifflant ou en tapant des mains, et elle revient vers moi. Dès qu’une voiture arrive devant chez les voisins, elle aboie comme ce n’est pas permis et alors quand la factrice arrive, c’est juste impossible de l’arrêter, elle devient complètement dingue et aboie beaucoup plus grave. On avait penser au collier citronnelle, mais on ne lui en a jamais mis, je pense que de toute façon, cela ne l’arrêtera pas.

Voila j’ai actuellement un chiot berger allemand femelle qui aura 4 mois le 11Fev, issue d’un élevage de chien de travail, je lui est appris a la maison les bases de l’éducation comme la propreté, le assis, le couché, le pas bouger (bien que celui-ci ne dure pas longtemps) pour son jeune âge je pense, mais se n’est que mon avis personnel que c’est déjà pas mal. Le soucis est que dés qu’il y a dehors lors des promenades, des stimulis (voitures, piétons, chiens, chats, vélo enfin tous se qui bouge quoi, et le gros problème qui interviens c’est que dans ces moments là, elle n’est plus elle même , elle n’écoute même plus son nom, quelque soit l’intonation de ma voix, elle tire sur la laisse, j’ai été à l’école du chiot, et là elle aboie sur tous les chiens, je ne sais pas si l’éducateur qui est la, fais se qu’il faut, je ne me permettrai pas de critiquer son travail, car je ne m’y connais pas, mais il laisse ma chienne sans laisse dés le début du cours, jusqu’a se qu’elle tombe sur celui qui lui mettra une praline, et quand elle aboie il soupire, genre qu’elle le perturbe dans son travail, donc au bout de deux séances, je me suis résous a ne plus y allé. J’éduque ma chienne seul du mieux que je peux, a la maison nickel, mais dehors !!! je voulais savoir que dois je faire pour qu’elle ai un comportement normal dehors ? merci pour votre réponse

l’angoisse de séparation et les aboiements compulsifs sont difficiles à soigner et doivent être traités avec l’aide d’un vétérinaire ou d’un comportementaliste animal expérimenté et certifié. Dans les cas graves, les chiens souffrant de ces problèmes nécessitent parfois une thérapie médicamenteuse pour les aider à faire face tout en apprenant de nouveaux comportements plus acceptables.

Habituez votre chien à de faux départs, à certains signes que vous allez le laisser, comme enfiler un manteau pour sortir ou faire tinter votre trousseau de clés. Mettez-le ainsi régulièrement en situation à des heures différentes de la journée, mais vous ne quitterez pas pour l’instant le domicile [28].

La méthode utilisée dans cette expérience est l’isolement. Le chien, animal social, ne retire aucun bénéfice à être isolé de son groupe social. Le but est donc de lui faire faire l’association aboiement = isolement. Cette méthode n’est pas répressive, on ne cherche pas à « empêcher » le comportement mais à le contrôler en proposant systématiquement l’isolement en réponse aux aboiements intempestifs.

Dressez-le à aller dans sa cage. Ce dressage demande de la patience au maitre et au chien. Certains chiens sont effrayés à la simple vue de la cage, tandis que d’autres la considèrent comme leur refuge. Ces derniers savent qu’il y aura toujours quelqu’un à la maison pour leur ouvrir la porte [42].

Bark Control

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *